LA  MALTRAITANCE

La Maltraitance sur les animaux, sur les enfants, sur les personnes âgées et maintenant sur nous-mêmes. Constat affligeant, désolant, effrayant.

La consommation poussée aux extrêmes par les médias, nous enlève le bon sens de ses utilisations et de ses nécessités réelles. Plus le temps passe et plus chacun de nous rentrons dans un engrenage malsain incontrôlé par manque de volonté, par manque de personnalité, par manque d’individualité et surtout pour combler notre sensation de ressembler aux autres ou combler nos positions sociales plutôt que de s’affirmer dans la progression ou la découverte de notre Moi.

Dans ce constat, nous remarquons perdre au fil du temps, nos âmes, et notre cœur. Pour combler ce manque que faisons-nous … ? A grand bruit et grande dame, on se tourne immanquablement vers le ciel croyant qu’une réponse nous pardonnera tous nos manquements de citoyens.

Mais malgré les moments de prière, la sainteté est bien loin d’être tombée dans votre cœur !!

La croyance est devenue une ressource de revenus en tous genres…Une nouvelle consommation de bête à bon Dieu ….bien loin de la gentille et jolie petite coccinelle. Car les cœurs restent froids, calculateurs …

Reprenez vous, posez vous, faites travaillez vos esprits, vos réflexions, vos échanges, favorisez l’écoute de votre famille, et surtout celle de votre CŒUR pour le bien être de l’autre mais aussi pour soi.

Ce jour les familles explosent, les enfants subissent chaque jour des traitements ignobles de maltraitance. Ces victimes sont souvent dépendantes et sans défense. La maltraitance a fréquemment des conséquences durables sur la santé physiologique et psychique des victimes. De plus, les formes de maltraitance durant l’enfance que sont les coups et violences, l’excision, la circoncision[1] ou les viols, ont bien souvent des conséquences majeures sur le développement des enfants et adolescents ce qui se traduit à l’âge adulte dans des propensions inégales au bonheur ou aux souffrances, voire dans la reproduction de comportements violents, sur d’autres, ou sur soi-même.

Les maltraitances peuvent jouer un rôle perturbateur majeur. Qu’un des membres du groupe en maltraite un autre avec la complicité tacite ou la passivité des autres membres entraine toujours des sentiments lourds et ambivalents. La culpabilité s’y mêle avec le ressentiment à l’égard de l’agresseur comme de l’agressé à qui l’on peut reprocher de ne pas résister voire d’avoir une relation spéciale avec son tortionnaire    .

Ensuite, au niveau des individus, ces conséquences peuvent être de deux ordres : d’une part, des lésions et des atteintes physiques et, d’autre part, des réactions au niveau du psychisme. , Tels des sentiments d’impuissance et d’humiliation sans aucun rapport avec l’importance des atteintes corporelles. Mais dans d’autres cas, ces réactions sont ambivalentes et mêlent à la fois plaisir et souffrance. La complexité des modes d’intériorisation des situations de dépendance explique la grande variété des conséquences de la maltraitance :les violences physiques, sexuelles, et psychologiques .

 

Devant et subissant toutes ces dérives, nous recherchons de la Tendresse , de l’Amour, des sentiments nobles.

Alors on se tourne tout naturellement vers les animaux. Pour combler nos moments de solitude, d’isolement, de mise aux bans de la société parce que trop vieux, pas assez riche, oublié, handicapé, malade, et j’en passe.

Nous commençons à créer deux mondes les inutiles et les utiles qui s’accrochent comme ils peuvent au rythme de la consommation et toutes ces dérives.

La balance bascule et penche effroyablement vers un gouffre immense entrainant automatiquement tout le système dans lequel nous vivons.

Durant ce temps et sa conclusion, on s’accroche à un animal, ou au sexe super kleenex .L’argent dévalue encore et encore Mais !!

LE PIRE…cela ne nous empêche nullement de martyriser nos fidèles compagnons qui ne savent comment vous satisfaire sans recevoir de châtiment, de votre humeur malsaine, de vos malaises, de vos maux, de vos manquements humains.

OU est passée l’HUMANITE ???????  N’est-elle qu’un mot galvaudé par des vendeurs de vents et non d’actes… ???

 

Voici quelques réalités sur le terrain  ET

SURTOUT RESTEZ POLI (E) 

 

Monsieur Laurent des Abymes

Ma chienne est attachée depuis sa naissance, son collier ? « Non, je ne l’ai pas changé

Ah ! il est rentré dans la chair et il faut l’opérer ? Mais je n’ai rien vu, je n’ai pas d’argent à donner »

Bonjour Monsieur

Au revoir Monsieur ***************************************************************

 

Surtout rester polie  

 

Madame Achille de Gosier,

Je les nourris, je ne sais pas pourquoi ils sont maigres,

Et les 200 tics qu’il a sur lui ? Je ne comprends pas, j’ai mis du Baygon

Bonjour Madame

Au revoir Madame ****************************************************************

 

Surtout rester polie

Monsieur Pierre de Pointe Noire

Pourquoi vous ne donnez jamais à manger à vos chiens et pourquoi les attacher à 20 cm de corde ?

Mais je les aime mes chiens,

Mais Monsieur vos chiens souffrent,

Et moi, je ne souffre pas ?

Bonjour Monsieur

Au revoir Monsieur *****************************************************************

 

Surtout rester polie

 

Madame DE à Jarry (Baie-Mahault)

Je veux me débarrasser de mon chien parce qu’il salit la terrasse,

Si vous ne venez pas le chercher, je le fais euthanasier.

Bonjour Madame

Au revoir Madame******************************************************************

 

Surtout rester polie

 

Madame Marie de Sainte-Anne

«  Je voudrais un chiot, je l’attacherai bien sûr ,car je n’ai pas de clôture .

Je fais ce que je veux, je suis chez moi ici « 

Il y a des lois contre la maltraitance vous savez ,

Ici, on est en Guadeloupe, et sé tan nou,

Et la loi, on s’en fout.

Bonjour Madame

Au revoir Madame *****************************************************************

 

Surtout rester polie

 

…...je pourrais vous en raconter des pages et des pages mais je mourrais surement avant !

…..toute ressemblance avec des personnes existantes ne serait que pure coïncidence, comme l’application du bon sens et de la loi…

 

Ceci est votre REALITE, votre REALITE, Votre REALITE !!

 

Vous refusez ces constats alors aidez la, aidons notre quotidien à devenir plus HUMAIN

 

         Patricia COMME

            Refuge du Papillon

          0690 72 34 50

         http://www.refugeguadeloupe.org/    

 

Chaque adoption est une autre histoire d’amour qui commence 

Vous pouvez la vivre selon votre rythme, soit en adhérant financièrement pour aider ceux qui se consacrent entièrement à ces pauvres créatures sans défense ou, devenir une famille d’accueil, ou encore adopter un animal.

En accueillant l’un de ces laissés-pour-compte, on accompli un geste d’une grande générosité, qui n’est pas à sens unique. « Il vous donnera un amour infiniment plus tendre et reconnaissant que tout autre animal, « De super animaux, très gentils et reconnaissants » qui, nous rendent meilleurs.

] 

BULLETIN D’ADHESION

(Cotisation annuelle fixée à 30€ - trente euros)

 

 

NOM : ....................................................................................................................................................................

PRENOM : ............................................................................................................................................................

ADRESSE : ..........................................................................................................................................................

TEL : ......................................................................................................................................................................

MAIL : ....................................................................................................................................................................

 

Toutes les correspondances s'établiront par mail afin de limiter les dépenses de courrier.

 

Chèque libellé à « REFUGE DU PAPILLON » à l’adresse suivante :

4, rue de la plage – 97180 Sainte-Anne

 

Contact : Patricia COMME Tél : 0690723450

Email : refugedupapillon@gmail.com

 

Site : http://www.refugeguadeloupe.org/

 

Numéro de déclaration préfecture : W9G2001088 Jo du samedi 23 octobre 2010 – N°43 – Création N°1687

 

Il travaille, de commun accord, avec la fourrière pour aider à sauver au maximum ces magnifiques bêtes d’Amour qui terminent trop souvent écrasées, violentées, galeuses, handicapées, les dangers de meute et j’en passe…

Je sais que vous possédez un cœur mais on l’oublie un peu trop souvent dans la remise à débarras…On peut consommer mais dans la protection de l’Humanité. Pensez y

 

Protégeons-les !

 

La parole vaut ce que vaut l’Homme.

 

 L'Homme vaut ce que vaut sa parole !