Pourquoi avoir créé un site sur la Consommation Alimentaire en Guadeloupe ?

 

 

"Bien informés, les hommes sont des citoyens, 

  Mal informés ils deviennent des sujets". 

 

Les raisons en sont multiples ; tant au point de vue d’un ras le bol général sur les augmentations non fondées,mais, également aux profits et à la libéralisation des prix, créant par la même des écarts fortement discriminatoires sur la population des consommateurs  Guadeloupéens.

Les médias et les économistes de la tendance dominante donnent généralement à propos d’un phénomène aussi profond qu’une crise des explications partielles, partiales et biaisées. Cette vision teintée de myopie caractérise tout ce qui touche aux questions économiques.

En 2007-2008 a éclaté la crise financière internationale la plus importante depuis celle de 1929. Mais la crise n’est pas que financière et revêt de multiples visages.

CRISE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE.

Après l’effondrement des Bourses et la quasi-paralysie du marché du crédit, faillites d’entreprises et licenciements massifs se sont multipliés.

CRISE ALIMENTAIRE.

En 2007-2008, la forte hausse du prix des aliments a fortement accru le nombre de personnes souffrant de la faim, qui a franchi le cap du milliard en 2009.

CRISE CLIMATIQUE.

Le saccage de l’environnement est la faute mortelle du capitalisme productiviste qui privilégie les profits, quel qu’en soit le coût écologique.

CRISE MIGRATOIRE.

La dégradation des conditions de vie incite les habitants des pays en développement à partir en quête d’une vie meilleure. Les fonds qu’ils envoient sont essentiels à la survie de leurs familles restées sur place.

CRISE POLITIQUE INTERNATIONALE.

G8, G20, FMI, Banque mondiale, OMC maintiennent clairement leur orientation néolibérale, mais l’onde de choc de la crise les a secoués.

On pourrait détailler les résistances actuelles en Amérique latine et faire des propositions alternatives. Il n’y a pas d’autre possibilité que de s’attaquer directement à la racine du mal : le système capitaliste productiviste.

 

 

 Depuis Mars 2009, *devant la non volonté des institutions tel que Pôle Emploi et autres institutions sociales, censées aider valablement ces personnes volontaires au « Travail », *devant l’urgence d'exister, elles ont poussé  un cri sur  leurs réflexions de Vie, la Consommation, le Travail, le positionnement du Besoin dans la société et l'Individu  .

 

Http://www.Yes-jachete.jimdo.com  est né  grâce à leur volonté d'apprendre davantage, leur volonté de comprendre et la principale volonté de partager et transmettre.

 

  

Comment Moi, Monsieur, Madame, Enfants, Citoyen, Citoyenne, Vais-je pouvoir intervenir dans le processus économique pour influer vers une amélioration du pouvoir d’achat ?

 

Des questions que nous nous posons tous, et qui hélas la plupart du temps devant les laxismes et la grandeur des tâches rebutent les plus courageux.

 

Ce site n’a rien de professionnel, pour une simple raison ces personnes sont des volontaires rmistes. Et qui dit rmistes dit besoin de finances, hélas souvent un peu trop juste.

 

Nous avons la chance de vivre en démocratie et ils nous impliquent qu’en tant que Citoyens et Citoyennes, de participer concrètement à l’ébauche de recherches de solutions pour améliorer nos besoins et nos rêves.

 

Nous n’appartenons à aucuns groupes ou corpuscules politiques, et tenons à rassembler le plus de personnes volontaires conscientes de leurs pouvoirs d’ACHATS.

 

Dans un premier temps, un comparateur sur 2009 a été mis en place avec plus de 250 articles regroupés par catégories tel que petit-déjeuner, les indispensables à la cuisine, les fruits et légumes, les viandes, les produits ménagers, et quelques petites choses les plus usités par les consommateurs.

 

Plus de 5000 internautes suivent de près les articles et le comparateur.

 

Par le fait d’être continuellement sollicité par la publicité, une nouvelle catégorie est née avec l’étude comparative des promos. Promotions très souvent exagérées, absentes, mensongères, et non vérifiées par les services nominés à ce travail, la Direction des Fraudes.

 

Nous avons eu l’opportunité d’observer l’INSEE revenir sur des déclarations du coût de la vie.

 

La volonté frileuse d'une nouvelle installation de l'enseigne LECLERC...

 

C’est pourquoi, nous avons décidé de continuer ce travail, tout en essayant de nous améliorer à l’emploi des outils informatiques, des approches journalistiques concernant les multiples recherches de documents.

 

Chacun animé d’une farouche envie de COMPRENDRE les mécanismes, vont tenter par leur présentations de vous Informer, de vous apporter des documents rares ou inconnus, de vous schématiser des fonctionnements, des éléments divers de fabrications, de vous offrir des outils tel que la lecture des Codes barres par exemple, les codes emballeurs, vous permettre de déchiffrer les aléas des conditionnements divers,définir les origines de certaines pratiques  et constats, etc.…

 

En un mot vous aider à comprendre votre achat et non satisfaire des achats impulsifs médiatisés ,vous aider à mieux s’intégrer dans votre société en tant que Consommateur Citoyen RESPONSABLE .

 

Nous ne sommes ni donneur de leçon, ni orientateur, ni professeur, ni autres inventions, les informations vous sont fournies et Vous seuls en serez les usagers.

 

Vous aurez une multitude de documents à télécharger, des références, des recherches de sites en liens constants sur les articles.

 

Conscientes de la nécessité de toujours améliorer les outils de communication, nous espérons déjà vous apportez une vision honnête, libre et démocratique sur la Consommation, nos comportements, le pouvoir d’achat et nos possibilités de prendre en main une partie de notre DESTIN.

 

Ouverts(es) à toutes propositions de partenariat, d’aides dans le respect de notre chartre, vous êtes invités et soyez les bienvenus(es).

N’hésitez pas à parcourir le site encore et toujours et de le faire partager.

 

 

 

Devenons main dans la main, conscient que c’est ensemble, que nous créerons Aujourd'hui et Demain

 Le CONSOMMATEUR Citoyen Responsable.