Que penser des huiles végétales...?

Je ne me permettrai pas de faire en ce moment une litanie sur les huiles et leurs composants. Cependant j'aime à remettre à César ce qui lui appartient lors d'une attaque directe . Nous vivons en DEMOCRATIE et il est extrêmemnt important d'entendre les parties opposées.

 

Récemment je recois dans ma boite une piece jointe accusant à grands cris la composition des huiles achetées et les préparations afférentes à ce produit ,tel la marque et ses dérivés de FRUIT D'OR.

Ceux ci sont accusés d'avoir mélangé des huiles de moteur avec de l'huile végétal  ...!Faits extrêment grave pour notre santé.

 

Je me suis permise d'écrire à la partie adverse pour entendre leur version des faits et voici leur réponse .

 

Cependant jne sais si vous êtes comme moi ,mais hélas, le doute résiste devant le grand battage publicitaire, ici en guadeloupe, fin de l'année passée pour vendre l'huile à prix bas ...Coincidence peut être ...ou peut être pas !!

 

 Réponse :

 

Nos réf : 103481501 / 116929801- Huile « FRUIT D’OR »

Bonjour Madame HOOLS,

Suite à une alerte sanitaire réelle concernant de l’huile de tournesol importée d’Ukraine en 2008, des messages comportant des affirmations erronées voire délibérément trompeuses circulent toujours actuellement sur Internet.

UNILEVER tient à réaffirmer, comme cela s’était fait depuis la découverte de ce problème qualité sur des lots d’huile de tournesol, que les mesures de traçabilité avaient été conduites avec la plus grande réactivité et le plus grand sérieux pour identifier les produits et les lots qui avaient été fabriqués en incorporant une portion de l’huile concernée.

Il est indispensable de préciser que, contrairement à ce qu’ont pu indiquer certains articles de presse, il ne s’agissait en aucun cas d'huile de moteur ou de vidange mais bien d'huile minérale, dite à haute viscosité, qui peut aussi être utilisée pour des applications industrielles en agro-alimentaire.

UNILEVER avait aussitôt et strictement appliqué le principe de précaution en retirant les produits alimentaires de la vente. Les autorités européennes (EFSA) et françaises (DGCCRF) avaient alors conduit une série d’analyses pour déterminer la nature et les conséquences possibles de la présence de cette huile minérale sur la santé humaine.

Au vu de ces analyses, les autorités ont alors fixé des normes. Tous les produits alimentaires ne respectant pas ces normes avaient été retirés des rayons et avaient été détruits. Il s’agissait de certains lots de mayonnaises et de certaines moutardes. Les messages, qui circulent toujours sur Internet et qui affirment le contraire, sont donc mensongers, voire volontairement trompeurs.

Les produits alimentaires qui se trouvent actuellement dans les linéaires sont absolument sûrs pour les consommateurs. Dans cette affaire, les règles évidentes de sécurité avaient été appliquées au profit de la sécurité du consommateur avec laquelle une entreprise comme UNILEVER ne transige en aucun cas.

Espérant que ces précisions vous soient utiles, nous vous souhaitons une agréable journée.

Cordialement.

Elodie, votre conseillère UNILEVER

 

Qu en pensez vous ????

 

Personnellement je n'utilise que de l'huile de pépins et d'olives. Restons basique pour veiller à notre pauvre santé tellement de fois agressée.

Écrire commentaire

Commentaires : 0